Think n°90: La France, c’est quand même cool.

intro

Bonjour à tous,
C’est entre deux cuillères de chocapics que j’ai eu cette soudaine révélation: la France c’est quand même cool, malgré tout ce que l’on peut en dire ou en penser.
Je précise tout de suite que je n’ai pas été engagé par le gouvernement pour écrire cet article, chacune des prochaines lignes que vous lirez sortent directement du fond de moi-même, au sens figuré du terme bien entendu, si vous en doutiez.

Je trouve que tout compte fait, on est pas trop mal en France, on peut faire plein de trucs.
On est libre de nos mouvements et ça, c’est complètement dingue et ce n’est pas le cas partout.
Je vais prendre un exemple tout bête, mais si un jour je me réveille en pleine nuit à 3 heures du mat et que j’ai envie de partir à Dunkerque avec mon cochon d’inde, comme ça, sur un coup de tête, et bien je peux! Ne pas croire que cela arrive qu’aux autres.
J’ai juste à mettre la cage dans le coffre, à tourner la clé dans la voiture, et en route pour l’aventure.
La liberté totale, personne pour m’en empêcher, pas de couvre-feu ou de checkpoint me bloquant la route!
Il faut vraiment prendre conscience de cette chance, sinon vous n’irez vraiment pas loin dans la vie, en tout cas vous n’irez pas à Dunkerque.
Et votre cochon d’inde non plus.
Ça c’était le premier point que je voulais aborder, la liberté.
Je donnerai pas d’exemples pour l’égalité et la fraternité par manque de place et par flemme, venant de moi fallait pas vous attendre à des tonnes d’arguments non plus, mais j’ai plein d’autres trucs à vous dire quand même.

cochon-inde

Le deuxième point n’en n’est pas moins percutant, vous devez vraiment prendre conscience de ça aussi.

Le robinet!

robinet

On a juste à l’actionner et il y a de l’eau qui sort, à volonté!!
C’est un miracle parce que c’est quand même le liquide qui nous permet de vivre, y’en a qui ont essayé de faire sans et ils ont eu des problèmes.
Cette eau, on l’a direct de chez nous, même en ne payant pas la facture, on l’aura toujours (renseignez-vous).

Bien entendu, ces deux avantages énoncés précédemment sont également présents dans plein d’autres pays, je reviendrai un tout petit peu plus loin sur d’autres spécificités propres à la France.

togepi

Après, peut-être que je suis trop optimiste car je suis déconnecté d’une certaine réalité qui ne m’a pas (encore) atteint, c’est possible.

Okay, il y a pas mal d’attentats, mais pour le moment j’ai encore toutes mes jambes.
Okay, il y a masse de chômage, mais pour le moment je ne me suis pas encore fait virer, je tire toujours la chasse au boulot et je dis bonjour quand j’arrive.
Okay, on est l’un des pays qui consomme le plus d’anti-dépresseurs, mais la sortie prochaine de Pokémon Version Lune et Version Soleil sur Nintendo 3DS seule suffit à m’emplir d’un bonheur puissant et palpable, pourpre et parabolique.
Okay, on est l’un des pays qui compte le plus de divorces parmi ceux où il est autorisé, mais pour le moment y’a personne qu’à voulu aller jusqu’à se marier avec moi, déjà, donc je m’en fous un peu en fait.

Bon d’accord, tout n’est pas rose dans notre pays, mais au moins, à chaque fois qu’on met ou qu’on tombe par hasard sur BFM TV, on a l’impression de mater un putain de film d’action que même Bruce Willis refuserait de signer pour le premier rôle!
Chaque jour ses nouveaux problèmes, de nouvelles affaires d’état, de la corruption, du sang et des larmes, des polémiques et des débats enflammés, y’a même plus besoin d’aller au cinoche et sur une année complète je peux vous dire que ça fait faire pas mal d’économies.

bruce-willis

Sur les chaines d’info françaises, on ne s’ennuie pas, et pas mal de pays nous jalousent pour cela, croyez-moi. Ça me rappelle une anecdote qui va sûrement vous étonner…

Approchez-vous petits, écoutez-moi gamins, je vais vous raconter un truc véridique que j’ai vécu du temps de ma jeunesse.

Juin 2011, je débarquais sur les terres Québécoises avec juste un sac à dos et mes rangers, soleil de plomb et écureuils enragés étaient mes seuls alliés.
Oh, je savais que la mission serait difficile, le sergent n’y était pas allé par quatre chemins en nous expédiant ici, moi et mes camarades, tous mordus dès le premier jour.
La nuit, quand le soleil s’en était allé pour laisser place à un autre truc rond mais pas exactement pareil qu’on appelle la lune, et dans une obscurité menaçante vraiment pas lumineuse et sombre comme la mort, je me retrouvais seul chez moi.
J’entendais aux travers des murs de ma cave qui me servait de studio (à 350 dollars par mois) les pas lourds des québécois qui erraient le long de l’avenue Hartland, proche de la ligne bleue du métro, mais aussi ceux des écureuils, les écureuils, toujours les écureuils. Toujours.

23h42, j’allumais le téléviseur pour prendre des nouvelles des camarades envoyés à l’ouest, étaient-ils seulement encore en vie ? Mon sang ne faisait qu’un tour rien qu’en pensant à l’éventualité d’être le seul rescapé de ce Canada devenu fou.
Comment en était-on arrivés là ? Ne comptez pas sur moi pour vous répondre, des années après, je l’ignore encore, mais les stigmates sont toujours présents.
C’était pas notre guerre.

rambo

La chaine d’info québécoise émettait sans grésillement aucun, pas de neige à l’horizon, et le présentateur s’apprêtait à prendre la parole…

C’est là que j’ai sauté de mon fauteuil en vieux cuir de baleine et laisser s’échapper le cigare cubain de ma bouche, faisant aussitôt un trou dans la moquette couleur marron caribou de mon salon/cuisine/chambre/salle de bain.
Comment réagir autrement en lisant le gros titre de l’affaire du jour ? Une affaire qui serait aussi l’affaire de la semaine et accrochez-vous bien, l’affaire du mois:

Un camion transportant des milliers de litres de sirop d’érable braqué aux environs de Montréal, les malfaiteurs activement recherchés ! (Absolument véridique).

Du sirop d’érable !

Un vol de sirop d’érable !

Voilà.
Maintenant vous voyez où je veux en venir.
Quand en France on a des histoires de fous furieux, des prêtres pédophiles en manque d’amour, des pilotes d’avion suicidaires qui s’écrasent sur nos terres et des traders qui détournent des millions d’euros à des banques, au Québec ils ont trois mecs cagoulés qui braquent un camion de sirop d’érable!
Obligé d’aller au cinéma quoi!!
Bon, ils ont eu les manifs étudiantes et un cannibale dans les rues de Montréal, d’accord, mais je me demande si ce n’est pas juste une manœuvre politique, un truc bien scénarisé comme il faut pour redévelopper le tourisme.

luca-rocco-magnotta

Et puis, on parle de la France bon dieu, en plus de ne pas s’ennuyer, on est quand même le pays de la culture et du bon goût !!!

les-anges-tele

livre-enjoy

aladdin-kev-adams

eve-angeli

Mais en France, il y a encore deux trois trucs qui ne vont pas et j’espère vraiment que le tir sera rectifié d’ici peu.

– Le foie gras ! C’est quoi le problème avec ça ? On est l’un des seuls pays d’Europe où c’est encore autorisé et personne ne semble s’en soucier à part Pamela Anderson, tout ça parce que c’est bon le soir du réveillon de Noël, mais est-ce vraiment ce que Jésus-Christ aurait voulu ? Je pose la question.
Niveau torture, j’ai vu la Passion du Christ en Blu-Ray et j’ai l’impression qu’il a vraiment eu la dose, le mec, pas sûr qu’il aurait souhaité que ça se répercute sur les oies et les canards des milliers d’années après.
Le foie gras, c’est quand même du foie malade, ça équivaut à bouffer une tartine de tumeur, et personne n’a envie de manger ça.

foie-gras-europe

– Le Fromage et la crème omniprésents dans presque tous les plats ! Non mais c’est quoi ce délire, j’en avais déjà écris un Think il y a presque 8 ans donc je vais éviter de me répéter (même si personne ne s’en rendrait compte) mais c’est de la discrimination pour ceux qui comme moi n’aiment pas, c’est un peu comme si j’étais chassé de mon propre pays et je refuse d’être la proie. Votez-pour moi en 2017.

fromage

mal-au-ventre

– Christine Boutin.
A la limite on peut toujours l’envoyer au Québec, ou en faire du foie gras sans même avoir besoin de la gaver.

christine-boutin

D’ailleurs, juste pour en revenir au foie gras, c’est un truc que je refuse d’inclure à mon alimentation, qui a été assez bouleversée ces derniers mois…
Il y a eu du changement.

L’idée a germer en moi telle une jeune pousse de soja fougueuse et désinvolte, j’ai décidé de ne plus manger de viande, ou quasiment plus, alors que c’est trop bon je suis bien d’accord, mais faut arrêter de déconner maintenant.
Il y a que les poissons que je mange encore, car ils ont l’air moins intelligents.

J’avais toujours eu pour habitude de me plaindre de la condition animale tout en remettant un peu de sel sur mon entrecôte mais j’ai réalisé par la suite le manque de logique de la chose.
Attention, pour conserver un minimum de vie sociale, je fais quand même exception quand je suis invité car vu que je ne mange pas non plus de produits laitiers, je serais vite condamné à ce genre de repas si je ne faisais pas d’efforts :

DSC01760 (2)

Pas de viande, pas de produits laitiers (car cela entraine aussi souvent de la souffrance animale), vous mourrez d’envie de savoir comment je me porte.
Je dois dire que le bilan est assez positif, je me sens beaucoup plus sain de corps et d’esprit.
Alors vous allez dire: encore un illuminé qui se soucie plus de la condition animale que de la misère humaine, et bien je dis NON!

J’y suis également sensible, j’ai donc également arrêté de manger du riz car nombre d’enfants sont exploités dans les rizières plutôt que d’aller à l’école, et ce n’est pas en comptant les grains de riz qu’ils deviendront des as des mathématiques.

enfants-asie

J’ai arrêté la plupart des sodas, parlons de Coca-Cola qui prive d’eau potable des villages entiers en construisant des barrages pour avoir assez d’eau pour produire ses bouteilles de Coca-Cola, de Coca-Cola Light, de Coca-Cola Zero, de Coca-Cola Life, de Coca-Cola Cherry et de Coca-Cola saveur vanille.

Je pense aussi à l’environnement dans sa globalité en achetant plus aucuns aliments contenus dans des emballages non bio-dégradables qui transforment peu à peu notre planète en poubelle géante.

Non vraiment, je me sens vraiment mieux depuis cette prise de conscience.

Vraiment, tout va bien.

Tout va bien………

Mes amis disent que j’ai changé, je dirais que je suis simplement devenu moi-même.

into-the-wild

dedicaces-think-n90

5 réflexions au sujet de « Think n°90: La France, c’est quand même cool. »

  1. Bon Think et content de voir que t’es en vie^^ Je dois partir au Canada cette année mais maintenant j’hesite je pense que je vais resté en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *