Think n°82: Les plus grandes déceptions de TOUTE ma vie.

La vie, c’est comme une boite de chocolats, des fois on tombe sur ceux avec de l’alcool dedans et on est bien dégoûté.
C’est comme ça, notre existence est faite de très bons moments (comme par exemple quand on gagne 100 millions d’euros à Euromillions, ou surtout quand est le premier à ouvrir le pot de nutella et que la surface est toute lisse) mais elle est aussi ponctuée de terribles déceptions, qui nous hantent parfois toute notre vie.

Aujourd’hui, comme j’ai encore perdu à Euromillions, j’ai décidé de vous faire un top de mes plus grandes déceptions, c’est plus facile.
Vous allez comprendre que malgré mes airs de gars cool qui se marre en plongeant des éléphants en Thaïlande, j’ai des fêlures, tout ce que je vous ai montré de moi jusqu’à présent n’était qu’artifice, derrière le rideau se trouve un homme brisé.
C’est pas forcément dans l’ordre, chaque déception étant tout aussi douloureuse qu’une autre, désolé de plomber l’ambiance mais c’est la réalité.

DÉCEPTION 1: Quand il ne s’est rien passé le 21 décembre 2012.

fin-du-monde-2012

Fin du monde 2012: une arnaque planétaire.

Grande déception, ou plutôt désillusion, la fin du monde de 2012 !
On en parlait depuis des années, même sur Arte.
On nous promettait du spectacle, du feu et des larmes, des vagues de 100 mètres, de la 3D et j’en passe.
C’était l’occasion parfaite de vibrer tous ensemble.
C’est vrai quoi, dans la vie de tous les jours, on est tous chacun de notre côté, le seul moment où on se retrouve tous dans la rue pour gueuler, c’est quand la France gagne des matchs à la Coupe du Monde, là, on nous promettait de revivre cette sensation, tous ensemble.
Malheureusement, et je ne vais rien vous apprendre, il ne s’est RIEN passé !
Même pas un petit orage, même pas trois vulgaires grêlons, rien !
Ce jour-là, le ciel était bleu. Un fiasco.

Tellement un pétard mouillé, cette fin annoncée de l’humanité, que je parierai sans hésiter qu’en ce 21 décembre 2012, il y a même eu moins d’enfants africains qui sont morts de soif ou du SIDA (ils ont le choix, même si certains font un combo) que les autres jours de l’année, c’est dire.
Je ne me laisserai plus avoir à l’avenir.

enfant-africain

Les plus ambitieux choisissent option Ebola

DÉCEPTION 2 : Quand j’ai découvert qu’il y avait des humains à l’intérieur des personnages de Disneyland.

thomas et tic

Moi, la veille de ma déception, juste avant que je perde mon innocence…

Une déception si forte qu’il y aura eu un avant et un après.

J’suis pas jardinier, mais il faut quand même que je plante le décor.
J’ai 7 ans, je suis à la table d’un restaurant à l’intérieur d’un hôtel de Disneyland, je fini mon verre de rouge et mes deux derniers nugget’s quand j’aperçois au loin l’arrivée de Flagada Jones en personne.
Aussitôt, je me lève de table et je pars à sa rencontre, j’étais loin de me douter de la découverte que j’allais faire.

Flagada Jones et sa grande bouche...

Flagada Jones et sa grande bouche…

Flagada Jones, c’est un personnage de Disney, mais plus personne n’en parle de celui-là, c’est un personnage trop cool mais tombé dans l’oubli, un peu comme Bernard Montiel.

bernard-montiel

Bref.
J’étais aux côtés du canard aviateur (qui n’avait pas du tout bercé mon enfance mais c’était pas grave, il avait l’air bien sympa) et j’étais super content.
Je sautais partout autour de lui, on aurait dit un handicapé mental.
On a tous un côté sombre en nous, Clark Kent le disait dans la série Smallville, mais on a surtout tous un côté handicapé mental.
A un moment j’ai voulu être au plus proche de Flagada Jones, alors, je sais que ça peut paraître bizarre, mais j’ai rentré ma tête dans sa grande bouche, et là, j’y ai vu quelque chose d’effroyable.

J’ai vu une tête d’humain à l’intérieur de la bouche de Flagada Jones !!!

panique

A ce moment, j’ai commencé à me poser certaines questions légitimes et c’est bien normal.
Comment des humains auraient pu rentrer dans des personnages Disney sans qu’ils ne s’en rendent compte ?
Qui sont ces humains et quel est leur but ? Sont-ils des sans-papiers qui se cachent pour fuir la police ? Est-ce que c’est la famille de Leonarda?
Faut-il prévenir Marine Le Pen ?
Est-ce que je peux encore sauver Tic et Tac ?

Aujourd’hui encore, à 24 ans, soit un quart de siècle si on considère qu’un siècle contient 96 ans, je ne comprends toujours pas comment des humains arrivent à rentrer dans les personnages de Disneyland à leur insu, je ne sais même pas par où ils rentrent, et je ne veux pas l’imaginer.
C’est un si grand mystère pour moi que je m’en réveille le jour.
Ce qui est sûr, c’est que je ne me risquerai pas à rentrer ma tête dans la bouche de Bernard Montiel de peur de ce que je pourrais y découvrir (Donald?).

DÉCEPTION 3: Quand on finit par retrouver les avions.

avion-pokemon

En 2009, le vol Rio-Paris d’Air France disparaît des écrans radar…
Pendant des jours et des jours, nous sommes sans nouvelles de l’avion, comme s’il s’était volatilisé.
Durant cette période, toutes les théories étaient possibles, toutes les théories étaient réalisables.
Enlèvement extra-terrestre, remake de LOST, passage dans une nouvelle dimension, triangle des Bermudes, Bernard Montiel, les hypothèses étaient toutes aussi crédibles les unes que les autres.
Pour tout admirateur de la série LOST comme moi (non je ne citerai pas la fin de la série comme une déception car je suis trop aveuglé pour l’admettre), cette situation était aussi excitante que mystérieuse.
Et puis un matin, devant BFM TV, j’ai pleuré dans mon bol de chocapics quand ils ont annoncé avoir retrouvé l’avion dans l’océan.
Monde pourri sans aucune fantaisie.

petite-fille-qui-pleure

Dernièrement, le vol MH370 de la Malaysia Arlines a lui aussi disparu.
Le Vol Rio-Paris et son dénouement complètement nul allait enfin être vengé.
Mais quelques jours après sa disparition, des débris de l’avion ont été retrouvés en plein océan…
J’ai quand même eu une pensée émue pour toutes les familles qui ont subitement perdu tout espoir, mais aussi et surtout pour tous les fans de LOST qui s’attendaient à une histoire d’île, d’ours polaires et de fumée noire.
Le pire, ça a dû être pour les familles qui en plus étaient fans de LOST. Double déception.

D’autres déceptions, mais j’ai la flemme de développer:

– Quand les américains ont tué Ben Laden et qu’ils ont balancé son corps de l’eau plutôt que de l’empailler et l’exposer au Muséum d’Histoire Naturelle de New-York.

– Quand j’ai goûté pour la première fois les Tagada Pink de Haribo et qu’elles n’étaient pas si bonnes que ça.

– Quand Robin Williams est mort sans avoir révélé la recette pour faire du Flubber, c’est assez égoïste de sa part.
S’il était encore en vie, je lui dirais à quel point c’est pas cool de s’être suicidé en emportant ce secret avec lui.

On lui pardonne quand même.

On lui pardonne quand même.

FIN

dedicaces-think-82

11 réflexions au sujet de « Think n°82: Les plus grandes déceptions de TOUTE ma vie. »

  1. Un bon think à l’ancienne comme au bon vieux temps, ça fait bien plaisir de te lire, j’espère que tu continueras sur cette lancée 🙂

  2. Ah, en effet, que de déception ! La plus grave des miennes restera le jour où j’ai compris que je ne pourrais jamais avoir un Brasegali et qu’il faudrait que je me contente de chats.
    Bon, c’est cool les chats, mais ça casse pas trois pattes à un poulet (hohoho) et puis surtout ça crache pas de feu, ce qui serait vachement pratique pour improviser des barbecues.

    Sinon, super Think, comme d’hab, ne laisse pas toutes ces désillusions t’empêcher de nous faire rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *