Think n°79 – Quand tout a basculé…

Après de longues heures à essayer de me rappeler des identifiants pour me connecter au blog, me voilà enfin de retour.

(Mes chevilles vont bien mises à part quelques courbatures)


Bon, il y a pas mal de chances que j’écrive dans le vide étant donné que le blog est plongé dans un coma informatique depuis de longs mois (mais son état est stable selon les infirmières).

Malgré tout, je sais qu’il y a quand même encore quelques personnes qui viennent de temps en temps, que ce soit des consommateurs de dragibus refoulés aussi bien que d’anciens dresseurs pokémon maintenant à la retraite.
Voici donc quelques lignes qui vont nous permettre de reprendre contact.

Petite précision, j’écris ce Think au bord du Lac Léman, puisse l’odeur de la vase m’inspirer.
Les canards font pas mal de boucan, j’espère que je vais pouvoir me concentrer.

Pourquoi cette absence?
Alors déjà, je travaille pas mal pour regagner l’argent que j’ai perdu à Las Vegas l’année dernière, si on ajoute à ça que j’ai encore été pris en otage par Al Qaida au Maghreb Lémanique pendant quasiment 6 mois et sans connexion internet, vous comprendrez aisément que le blog n’ait pas été mis à jour plus souvent.

D’ailleurs, juste pour revenir deux minutes sur cette détention, petite anecdote assez marrante, les ravisseurs me forçaient à manger Halal, rien de plus normal vous me direz.
Un jour, on a bouffé de la truite grillée au barbecue ensemble et j’ai dis que je trouvais bizarre qu’ils mangent du poisson alors que c’est pas tué selon le rite Halal.
Les mecs ils ont tout recraché direct, certains pleuraient devant la révélation que je venais de leur faire.
Mais après réflexion, c’est vrai que ça serait super chiant s’il fallait égorger chaque poisson un à un en les sortant du filet, grosse perte de temps.
Et pas que les poissons, imaginez pour les moules, égorger chaque moule une par une, la GROSSE galère.

Bonjour je m’appelle Roger, je suis égorgeur de moules de père en fils.

Le caviar, encore pire, égorger chaque fœtus au microscope, le boulot le plus chiant du monde, nan mais allo quoi.
Bref, comme ils étaient complètement paniqués, on est allé dans un cyber-café et après vérification sur la page Wikipédia de Halal, on a vu que d’après les textes officiels, tout ce qui sort de l’eau et automatiquement Halal, déception, ça sent la facilité scénaristique à plein nez quand même, c’est du LOST saison 6 tout craché.

J’imagine bien les mecs dans leur bureau.

– Alors bon, le bouquin est presque bouclé, le passage sur le porc, c’est Ok, le coup de l’égorgement, on est bon, par contre je suis un peu emmerdé avec les poissons là.

– Bah on a qu’à dire que tout ce qui est dans l’eau est déjà Halal parce qu’il y a des propriétés magiques et tout et tout LOL MDR.


Voilà, et pour finir, le restant de mon temps libre je le passe avec mes amis.
Là, si j’ai le temps d’écrire, c’est que j’ai préféré être seul aujourd’hui, en fait je me suis un peu fâché avec tout mon entourage hier.
Depuis, je reste enfermé chez moi, et je ne sors pas.
Il faut dire qu’il s’est passé un truc de dingue, je peux tout vous raconter, si vous voulez.

En fait, j’étais avec mes 3 meilleurs potes, on était dans la voiture, c’est moi qui conduisait.
Tout se passait bien, Radio Nostalgie à fond dans les caissons, les néons scintillaient sous les gentes en Carbon Inox Alu de ma Fiat Punto.
L’ambiance était vraiment bonne, c’était super génial, waouh.
Sur les routes de campagnes, on se dirigeait en direction de la ville, le cœur léger, l’estomac prêt à ingurgiter Coca-Cola, Orangina et autres jus de pomme (peut-être même du jus multivitaminé en cas de grosse ambiance) tout au long de la nuit.
Mais d’ici quelques minutes, tout allait basculer, sans que personne ne s’y attende vraiment…

Les canards commencent vraiment à me saouler, on dirait qu’ils se disputent.
C’est un conflit de canard.

Bref revenons à cette soirée, comme on roulait en pleine campagne, fréquents étaient les petits ruisseaux et étangs plein de vase qui jonchaient les routes des villages nous menant jusqu’à Genève.

TOUT A COUP, de manière complètement soudaine et imprévisible, une grenouille sortie de nulle part a surgi sur le bitume.

C’était trop tard, je n’ai rien pu faire.
J’étais à au moins 38 km/h et j’ai eu beau piler les freins, c’en était déjà terminé pour elle.
Je venais d’écraser une grenouille.
C’est là qu’on a commencé à s’engueuler.

Aussitôt, je me suis arrêté pour voir comment la grenouille allait, et là, tout le monde s’est mis à rire.
« C’est juste une grenouille ». Bravo, belle mentalité Monsieur.
Alors ça veut dire que sous réserve que c’est un être vivant autre qu’un humain qui est passé sous mes roues, ce n’est pas grave?
Pour moi, écraser une grenouille, un nouveau né dans sa poussette, un hérisson ou une mémé aux cheveux blancs, ça a exactement la même importance et gravité.
Parce qu’une grenouille est plus petite, peut respirer sous l’eau, et a la peau plus gélatineuse que la notre, on devrait être indifférent?
Un être vivant, c’est un être vivant.
Je venais de tuer un être vivant.

Ambiance bizarre dans la voiture.
Les humains placent les humains au dessus de tout, à part ceux qui sont bénévoles à la SPA mais c’est pas pareil.
Je me demande, moi, en quoi on est au dessus de cette pauvre grenouille que je venais d’homicider involontairement (et pourtant je ne suis pas bénévole à la SPA).
Si j’écrase une mémé, je vais en prison, si j’écrase une grenouille, on se marre.
Il y a un problème quelque part.

© tripalbum

Alors oui, c’est vrai que les êtres vivants autres que les humains n’ont pas un réseau aussi développé que le notre, quand j’ai écrasé la grenouille, aucune ambulance de grenouilles n’est venue à sa rescousse, aucun shérif grenouille venu contrôler mes papiers et voir si j’avais bu, mais est-ce une raison valable pour en déduire que les grenouilles méritent d’être écrasées plus que les humains? Je ne pense pas.

Ma soirée était gâchée, j’ai pas arrêté d’y repenser.
A bas les Fanta Orange et les sirops de fraise, j’avais décidé de noyer mon chagrin dans l’alcool.
J’ai demandé au serveur ce qu’il avait de plus fort.
Avec un ton enjoué et sûr de lui, il m’a dit qu’il avait un truc dévastateur qui me ferait tout oublier…


………………………….

…………………….

…………..

Ça a été la goutte d’eau qui a fait débordé la vase.
Je me suis effondré et j’ai quitté la pièce en courant (et en claquant la porte pour faire plus d’effet).

La morale de cette histoire, c’est qu’il ne faut pas rouler trop vite sur les routes de campagne.

FIN

Rendez-vous dans 6 ans pour le prochain Think !

40 réflexions au sujet de « Think n°79 – Quand tout a basculé… »

  1. HAAAA !!! Un nouveau think de mon idole, de celui qui m’a donné envie de commencer dans les blogs à la con !!!
    Et aucune déception, comme d’habitude !!!! Une vraie pépite !!! Bravo ^^
    Et pour la grenouille, au pire, devient nécrophile, ça fera des cuisses de grenouilles… Et crois-tu que écraser une grenouille c’est halal ?

  2. Alors là NON je dis NON! Depuis des années je n’ai qu’un rêve, être celle qui fera battre ton coeur et que tu épouseras devant un Elvis bourré (comme l’original) à Las Vegas… et voilà que tu brises tout! Toute notre histoire était basée sur des mensonges… tu es un assassin… J’adore les grenouilles! J’en ai vu une dans ma piscine il y a 3j, et j’étais hystérique de bonheur (oui oui ça existe, c’est quand tes ovaires crient HOURRA HOURRA!)… je ne peux pas me marier avec une bête sanguinaire telle que toi! Le mariage est annulé. MONSTRE! J’espère que tu pourriras dans ta culpabilité!
    Cordialement.
    Ton ex-future femme.

  3. « Depuis, je reste enfermé chez moi, et je ne sors pas. »
    -> T’attends comme la fin du monde mais tu ne sais pas combien de temps ca prendra ?

  4. Pov grenouille mais sois positif thomas dis toi que tu ne l’as pas écrasé , c’est elle qui s’est auto-suicidé, Elle avait un cancer en stade terminal et l’euthanasie étant interdit, elle a préféré se jeter sous tes roues. Finalement tu n’as été qu’un instrument, on t’as utilisé a l’insu de ton plein gré comme dirait l’autre

  5. Aujourd’hui, une fois encore, je vais sur ton site en me disant « ouais ben de toute façon chuis sûre qu’il aura encore rien posté, hein, mais bon, faut que j’en aie le coeur net »…
    Et là, ô joie !!!!! Un nouvel article. Magnifique !

  6. Quelle idée de rouler si vite aussi !!! Et le Fanta au volant c’est peu recommandable et pas du tout halal !

    T’as écrasé la grenouille sherif en plus, c’est un crime fédéral, honte à toi ! Et honte à toi de nous faire languir à ce point de notre dose si précieuse de think !

  7. je me pose quand même une question …

    Tu dis ne plus sortir de chez toi, mais aussi que tu écris au bord du lac …

    Habite tu un lac comme les grenouilles ? ( une sorte de dette envers elles ? )

  8. hey mais ! ça faisait un bail !! 😮

    tu nous a fort manqué ! ♥

    par contre… une pensée me hante… qu’as-tu fait du corps de la défunte grenouille ?
    l’as-tu laissée ainsi, les entrailles à l’air sous un soleil de plomb ?
    lui as-tu offert une dernière demeure digne de sa pureté pour laver ta faute ?

    quand même… une pauvre bête innocente :'(

  9. Salut Thomas, tu nous avais manqué
    🙂 par pitié n’attends pas 6 ans avant d’écrire à nouveau et ne t’inquiète pas je suis sûre que Grenouille est au paradis des grenouilles sauf si c’était une mauvaise grenouille auquel cas c’est pas une grosse perte. Enfin bref, blague à part ça fait plaisir de venir sur le site et de retrouver de quoi rire un peu. Enfin !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *