Think n°72: j’ai rencontré des animaux sauvages.

empreintes d'animaux

C’est cadeau, voici un Think pour tout ceux qui trouvent que les animaux, c’est bien.

Depuis ma naissance et même bien avant, j’ai toujours vécu entouré d’animaux, que ce soit de chiens, de caniches, d’hamsters ou de gerbilles.
Les habitués du site (coucou mes loulous) n’oublieront probablement pas le petit bonhomme de chemin que j’ai parcouru avec une araignée qui est malheureusement décédée en 2009.

Je suis content de vivre au Canada pour quelques temps car je rencontre pas mal d’animaux collectors.
Pour vous, le récit de toutes mes rencontres fauniques depuis que j’ai quitté la France, il y a un peu plus de deux mois. Photos inside.

Les écureuils.

J’ai transmis à ces rongeurs la voix de la raison, je suis maintenant leur ami et j’ai le droit de taper dans leur réserve de noisettes quand j’ai plus trop d’argent pour m’acheter des nouilles chinoises.
Je trouve que c’est sympa de leur part car ils n’étaient pas obligés.

Rencontre avec les écureuils

Les orignaux.

Ces grosses bêbêtes m’ont fait penser direct aux rennes de l’ancienne pub de Canal Satellite.
J’ai donc demandé à un orignal de me chanter la même chanson que dans la publicité, juste comme ça pour le fun, mais j’ai n’ai obtenu aucune réaction de sa part.
Peut-être qu’il n’a pas compris ce que je lui demandais ou qu’il n’aimait pas chanter, à l’heure qu’il est, je me pose encore la question.

Bref, j’ai tracé la route.

photo d'un orignal

image d'un orignal

Des orignaux

les rennes de canalsat

Les pigeons.

Un pigeon <3

photo d'un pigeon

Les ours noirs.

Sûrement la rencontre la plus impressionnante depuis mon arrivée en Amérique du nord.
J’ai appris grâce à Winnie l’Ourson que les ours aimaient bien le miel, pour que celui-ci soit gentil avec moi, j’ai donc décidé de m’en tartiner partout sur le corps.
Ça marche bien! Il a beaucoup joué avec moi, mais il m’a fait un peu mal à un moment, sans faire exprès je pense.
Depuis, je ressens une petite gène au niveau de ma jambe droite, mais ça va.

photo d'un ours noir

ours du canada

ours noir de gaspésie au Canada


jambe en sang

Les Goupix.

Il est très fréquent de se retrouver nez à nez avec des goupix sauvages quand on se ballade dans les plaines à la tombée de la nuit.
Ils ne sont absolument pas craintifs, c’est assez incroyable de pouvoir les approcher comme ça!

image pokémon goupix

Les baleines.

Canada oblige, il a bien fallu que je rende une petite visite aux mammifères sous-marins.
C’était bien, à un moment, j’ai fait du surf sur le dos d’une baleine à bosses, c’était vraiment super marrant!
Le seul truc pas cool c’est que leur peau est glissante donc c’est assez dur de garder l’équilibre, heureusement que j’avais mes crampons de foot avec moi.

Image baleine au canada

Les personnages de Disney World.

J’ai eu la chance d’aller à Disney World en Floride et je dois avouer que j’ai été soufflé par le réalisme des personnages, c’est pas du tout comme en France.
Vous trouverez ci-dessous mes photos du lapin d’Alice au Pays des Merveilles et de Donald et Daisy, on pourrait vraiment croire que ce sont de vrais animaux.
Je l’assume complètement, je dois être un mec un peu trop terre à terre…
En effet, pour ne rien vous cacher, j’ai cru jusqu’à la dernière seconde que ça ne pouvait pas être des déguisements, j’ai compris que j’étais dans l’erreur lorsque le lapin m’a signé un autographe.

lapin à Disney World

photo d'un canard à Disney World

Oiseau bizarre.
Toujours à Disney World, j’ai été harcelé par un personnage qui voulait un bout de mon 4 heures, une sorte de cuisse de jambon.
Je ne sais pas de quel dessin-animé provient ce personnage mais en tout cas je n’ai pas eu trop d’affinités avec lui.

photo oiseau marrant

À part ça, j’ai adoré Disney World mais j’ai trouvé que certaines attractions n’étaient pas très bien entretenues et au prix où on paye, c’est relativement scandaleux.

Photo de l'attraction: Expedition Everest, à Disney World

Chat paumé.
J’ai jamais aimé les chats car ils font du mal aux souris (et aux lézards), et j’ai toujours aimé les souris (et les lézards).
Ceci étant, j’ai éprouvé pour la première fois de ma vie de la motivation à me lancer corps et âme à la recherche d’un chat perdu à Montréal.
Bon, en fait, j’en ai un peu rien à foutre du chat, c’est juste pour faire plaisir aux propriétaires qui ont bon goût en matière de série télévisée.

annonce chat perdu

Les ratons-laveurs.
J’aime bien me balader dans la nature mais il m’arrive régulièrement de m’énerver lors de mes randonnées.
Pourquoi? C’est simple: je n’arrive jamais à manger mes chips tranquillement, il faut toujours que je me fasse racketter par des ratons-laveurs sauvages, qu’ils retournent voir Pocahontas au lieu de perturber mon alimentation!
Depuis que j’en ai touché un et qu’il m’a mordu pour s’amuser, j’ai de la mousse blanche qui sort de ma bouche, ça me fait rire car je peux faire des bulles mais je me demande quand même ce que c’est, c’est peut-être la puberté.

photo de ratons-laveurs sauvages

ratons-laveurs au Mont-Royal


image ratons-laveurs de Montréal


photo de bébé raton-laveur Mont-Royal


Raton-laveur fourrure

image rage du raton-laveur

Si je peux juste donner un conseil, ça serait de rejoindre ma page facebook comme ça je vous tiens au courant si jamais je rencontre un autre animal.

image Pocahontas

Publié le mardi 23 août 2011.

les dédicaces du think 72


9 réflexions au sujet de « Think n°72: j’ai rencontré des animaux sauvages. »

  1. Les photos d’animaux me font rêver *-*
    Ça y est, j’ai trouvé la destination de mes rêves, le Canada 😀
    Très drôle ce Think 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *