Think n°53: les coulisses de ma résurrection…

J’étais mort, et pourtant je suis là, ici, parmi vous.
Je vous explique tout…


Ma tombe dans laquelle j’ai passé plusieurs jours, avant que…

C’était un grand mystère…

Ça faisait plusieurs semaines que les rumeurs enflaient telles des pustules sur le doux visage de Susan Boyle.
Vous avez été très nombreux à me demander (à la limite du harcèlement) comment j’avais pu écrire les Thinks n°51 et n°52 alors que j’étais supposé être vraiment mort dans le Think n°50…

La fin de ThomasThink.com était une évidence…

Si vous débarquez, sachez que les lecteurs de ThomasThink.com avaient vécu en direct-live mon décès, je m’étais tristement électrocuté dans mon bain en jouant avec mes multiprises électriques.
Prenez connaissance des circonstances de ma mort avant de continuer.

Ma descente aux Enfers en Enfer.

Suivant ma tragique disparition, je m’étais retrouvé en Enfer (oui, j’avais tué des fourmis en étant gosse).
j’avais alors tenté de m’électrocuter à nouveau dans les bains de l’Enfer pour quitter cet endroit et rejoindre une autre dimension, un peu comme dans Inception.

En gros, j’avais essayé de mourir en Enfer pour voir où ça pouvait me mener, pas bête hein?
Je vous le dis en exclusivité, ça n’a pas marché.
Pas moyen de quitter l’Enfer.


L’Enfer, tu l’aimes ou tu le quittes PAS.



Ma mort était foutue.
J’allais resté bloqué ici pour l’infini et au delà.

Ah, au fait!!!

J’avais oublié de vous dire!
En arrivant en Enfer, toutes les fourmis que j’avais tué quand j’étais enfant m’attendaient…
Elles etaient toutes sur une sorte de grand tabouret en métal pour être à ma hauteur.
Il y en a une qui s’est avancée à la limite du bord, et elle m’a adressée la parole:

« Thomas, je m’appelle Josiane, j’ai 35 ans, tu m’as écrasé avec un playmobile il y a 17 ans.
Thomas, je ne t’avais rien fait, j’allais simplement chercher des brindilles pour dans la fourmilière.
Tu as brisé une famille entière, Thomas.
La moindre des choses serait de excuses, nous les attendons depuis tellement longtemps. »

TA GUEULE LA FOURMIS

Petit à petit, il fallait que je me fasse à ma nouvelle vie au pays du Diable, je me résignais peu à peu…

Et maintenant, la suite de votre feuilleton


Sous-titrage pour sourds et malentendants disponible sur la TNT.


Pendant ce temps-là sur Terre…
(Là ce n’est plus Thomas qui écrit)

(C’est quelqu’un d’autre)
(Le narrateur)

Nous sommes le 28 Septembre 2010, en pleine forêt Mongolienne.

Vous vous dites que la tombe n’est pas au même endroit comparé à la première image…
Je suis désolé mais comme dans tout scénario complexe, il peut y avoir des incohérences, ça arrive.

Le corps de Thomas repose toujours en peace and love dans son cercueil en bois de bambou.
Mais son corps musclé est à la limite de la décomposition…
Les asticots arrivent…
Timothée arrive!!!

Si encore une fois vous débarquez, sachez qu’il y a plus d’un an, Thomas avait écrit un Think (le n°41) sur les asticots dont le job est de bouffer les cadavres humains dans les tombes.
Il avait interviewé le PDG des asticots, Timothée, qui lui avait expliqué en profondeur son métier.
Depuis, Thomas et Timothée s’étaient liés d’amitié et allaient régulièrement faire du ski ensemble à Courchevel.

Lire le Think sur les asticots mangeurs de cadavres avant de continuer.

Timothée et son équipe, en arrivant dans le cercueil de Thomas:

 » Allez les gars! Au boulot!
Commencez par bouffer le bas, je m’occupe de la cervelle, c’est mon petit péché mignon, vous savez bien.
Trainez-pas les mecs, on a 5 tombes à faire aujourd’hui!
Allez, allez, allez!!!
……
…..

STOPPPPPPPPPP !!!!!!!

Mais c’est Thomas!
C’est mon pote Thomas!
Voilà pourquoi il ne répondait plus à mes sms…
Stop, les gars, on arrête tout!

J’ai une idée…  »

FIN de l’épisode.

Publié le 12 octobre 2010

Think dédié à:

Bruno Etcheverry
Patrick Roger
David Godaime
Corentin Guyot
Alexandre d’Ortoli est un Dieu

MAJ – SUITE ET FIN DE L’HISTOIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *