Think n°18: la prostituée vulgaire.

J’ai été spectateur d’une situation assez louche il y a maintenant deux semaines…
En fait, j’habite à coté de la Suisse, et il m’arrive d’aller à Genève (vous savez la ville avec le Jet d’eau immense là) le soir avec des amis pour voyager un peu, la Suisse c’est trop dépaysant quoi, on y voit des suisses sur leur terre natale, et aussi des cygnes dans le lac.
Pour juste revenir deux secondes sur le jet d’eau, j’imagine pas les pauvres poissons qui sont pris dans le jet et projetés à 100 mètres de haut en 3 secondes (plus vite que le Totem infernal à Walibi sauf que là c’est gratuit et il n’y a pas d’attente), quand il arrivent en haut c’est plus des poissons c’est de la soupe je vous le jure.
Le nombre de familles poisson qui ont dues être brisées à cause de ce jet, ça m’en fend les nageoires.

Un autre truc incroyable, Genève est une ville morte-vivante!
C’est simple, avec mes amis on va dans un endroit ou il y a rien, juste un bar, c’est tout.
Et pourtant dans cette rue et aux alentours il y a toujours une tonne et demi de personnes!
Il n’y a rien à faire, mais même à 3h du mat c’est une vraie fourmilière!!!

Alors pourquoi?

Je suis sûr que c’est un groupe de 30 personnes qui font une blague, la même tous les soirs, ils viennent tous dans cette rue en début de soirée, les gens qui passent en voiture se disent: « Ah arrête-toi ici ça a l’air d’être animé il y a plein de monde », donc ça rajoute deux personnes supplémentaires, et ainsi de suite…
Ce qui est incroyable, c’est qu’il font cette blague depuis que je vais à Genève, donc depuis facilement 10 ans, ils sont vraiment dans leur délire c’est fou.
Tout ça pour se retrouver à 300 personnes dans cette rue, on marche, on observe, on cherche, on se dit qu’il doit bien y avoir un autre truc que ce bar, et puis à un moment, on a tous envie de se serrer dans les bras, de faire une ronde, de se dire mais putain qu’est ce qu’on fout là.

Et parmi toutes ces personnes, j’ai croisé une prostituée qui apparemment était très énervée…
Elle marchait très vite avec ces petits talons aiguilles, j’ai alors pensé que ça serait trop méga hyper super marrant qu’elle marche sur une bouche d’égout, ah qu’est ce qu’on aurait rigolé! ( lol mdr quoi).
Le potentiel incident n’a pas eu lieu, mais elle m’a quand même bien fait marrer, réfléchir aussi…
Elle criait après quelqu’un, peut-être suite à des impayés, mais bon en même temps en période de crise faut pas qu’elle se plaigne quand même… Et après on s’étonne que des vieux violent des moutons, au moins avec eux c’est gratuit et en plus ils font bêêêêêêê.
Mais le truc incroyable, c’est l’insulte qu’elle a lancée, elle méprisait vraiment la personne, cela se voyait dans le ton qu’elle a employé, elle a dit (désolé de la vulgarité c’est pas moi c’est elle): « Fils de Pute! »

Une pute qui dit fils de pute, j’ai trouvé ça louche, ça m’a même empêché de dormir, il m’a fallus analyser cette phrase et son contexte pour enfin retrouver le sommeil.

Résumons ensemble:

La prostituée a dit « Fils de Pute!!!! » à cet homme.
Elle-même est une pute (encore désolé si je suis vulgaire mais les mots sont les mots)
Donc c’est soit elle se sous-estime en mettant sa profession sous forme d’insulte, soit la raison est tout autre…
Car c’est comme si elle avait criée: « Fils de moi!!!!
Et c’est là que ça se complique, elle a dit « fils de moi!!! » à un homme!
En corrigeant la phrase pour qu’elle soit en bon français, ça donne « Tu es mon fils!!!

J’en déduis donc que cet homme était son propre enfant, ce dernier a renié le travail de sa mère.

La maman, portes-jarretelles aux cuisses, s’est énervée contre son fils en lui faisant comprendre que malgré qu’il n’accepte pas le travail de sa mère, elle reste sa mère avant tout.

Voilà, l’écriture de ce Think c’était pour dire que mes soirées à Genève sont passionnantes.

 

photo de prostituée image sexy prostitution genève

Publié le 20/11/2008

Une réflexion au sujet de « Think n°18: la prostituée vulgaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *