Paris – Pékin en train, tel est mon destin.


Un chinois rigolo

MAJ 2014: voyage reporté à légèrement plus tard.

Au travail, ils m’ont dit oui.
Je vais pouvoir prendre mes cinq semaines de vacances d’un seul coup, ça tombe bien car je vais avoir besoin d’un peu de temps…
J’ai… un truc IMPORTANT à faire.

Pour comprendre la raison du pourquoi de ce truc, il faut remonter aux origines.
Rappelez-vous, le 30 septembre 2012, dans le Think n°78, j’écrivais :

… et c’est là que j’ai réalisé que la vie réservait beaucoup de surprises.
Si là, maintenant, on me disait qu’un jour je vais faire une partie de Monopoly sur la Grande Muraille de Chine, je ne le croirais carrément pas, alors qu’en fait, il y a toujours une chance que ça arrive …

Gros problème.
Depuis, ce n’est toujours pas arrivé.
Dingue non ? Je n’ai pas eu une seule fois l’occasion de jouer au Monopoly sur la Grande Muraille de Chine, pourtant j’ai eu l’occasion de faire pas mal de choses : aller au ciné voir Django Unchained, faire une fois du ski, faire un nettoyage de mes amis sur Facebook, avoir un rhume, lire un livre dans mon lit, mais pas de jouer au Monopoly sur la Grande Muraille de Chine, l’opportunité ne s’est pas présentée, j’avoue que c’est assez incroyable.


Monopoly

Alors, comme je suis persuadé que le sort s’acharne sur moi, je vais forcer le destin, me créer l’occasion: aux alentours des premiers mois de 2014, je vais prendre mes clics, mes clacs, mon Monopoly, et je vais partir en Chine. 
Parce que la bouffe est souvent dégueulasse dans les avions et que le café est super cher à l’aéroport, je vais me résigner à y aller en train, au départ de Paris (car je veux aussi compter les billets de Monopoly sous la Tour Eiffel).
Le plus gros du voyage se fera à bord du mythique train qu’on appelle le Transsibérien et du Transmongolien, je les emprunterai de Moscou à Pékin en passant par la Mongolie, pour une distance de 7600 kilomètres.
En comptant mes escales prévues en cours de route dans plusieurs villes, je devrais arriver à Pékin environ 14 jours après mon départ de Paris.
Pour le retour, j’aurai sûrement la flemme de tout refaire en sens inverse, donc je compte utiliser la téléportation. 

Sur ce blog, je vous donnerai des nouvelles de l’avancement du projet, il y aura donc des articles avant le départ, ma préparation, anecdotes sur le Transsibérien et gros clichés sur les endroits que je vais visiter (je trouverai bien des trucs à dire), quelques photos et petites news pendant le voyage, et un récit plus complet lors de mon retour, dans l’hypothèse où je reviendrais vivant.
Je précise que ce ne sera pas un voyage organisé par une agence, je ferai le périple en solo et à l’arrache comme la dernière fois pour la traversée du Canada et des États-Unis en bus.

Voici la carte du « rail-trip » avec les arrêts que je compte faire, ça peut changer d’ici là, je reviendrai plus en détails sur le programme dans un prochain article.


Carte entre Paris et Pékin

Il y aura pas mal d’improvisation, dans les mois qui viennent je me ferai malgré tout une liste des choses les plus intéressantes à voir lors de mes escales.
Pour le moment, je dois reconnaître que je suis assez ignorant des endroits que je vais traverser.
De la culture Russe je ne connais que les poupées, je sais juste que les mongols ont une tête marrante et qu’on trouve du caniche en brochette dans les rues pékinoises, c’est tout :'(
Mais je compte bien lire quelques livres avant mon départ pour me cultiver et gagner en connaissance, je pense que c’est important de connaître les sauces qui se marient le mieux avec le ragoût de labrador.


Un gentil labrador


les dédicaces

21 réflexions au sujet de « Paris – Pékin en train, tel est mon destin. »

  1. gérard dépardieu est beaucoup plus à l’ouest que cela, il habite à saransk, à 650km à l’est de moscou. Ca ne vaut guère le déplacement. Kazan, dans le même coin, c’est plus intéressant.

  2. J’comprends point, je viens de regarder ton facebook et à la date du 27 août tu annonces la sortie du think n° 80…Je clique sur le lien, et je tombe sur une page d’erreur…Où est donc passé le think n° 80 ????

  3. Bonjour, je suis journaliste et je prépare un reportage sur les trains. Je souhaiterais suivre un touriste lors du début de son voyage à bord du Transsibérien, pourrions-nous en discuter? Je vous transmettrai mes coordonnées complètes et le nom de la boite de production. A bientôt j’espère!

    Béatrice
    beatricejournaliste@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *