Mark Zuckerberg m’a cassé.

L’heure est grave.

Alors que je ne suis ni pédophile ni djihadiste, Facebook a décidé de désactiver mon compte personnel du jour au lendemain sans aucune explication ni avertissement.
Je me suis seulement réveillé un beau matin de printemps avec un écran bleu et un message d’erreur à la place de mon fil d’actualité habituel qui m’apprenait encore la veille que c’est toujours l’enfant ainé qui est le plus intelligent et que les sagittaires et les poissons trouveront l’amour dans l’année.

Je n’ai jamais rien fait de mal, je ne suis pas raciste (j’ai un ami qui a un ami qui a un pote noir) ni homophobe (j’ai vu la bande-annonce du Secret de Brokeback Mountain au cinéma deux fois), je n’ai jamais partagé de photos choquantes, le seul truc un peu malsain sur mon profil était un cliché de moi en costume moulant des Indestructibles.

Depuis, j’ai contacté Facebook via le formulaire dédié, je n’ai aucun signe de vie de leur part.
J’ai donc perdu 10 ans de vie virtuelle, des centaines de photos, de statuts, de commentaires toujours avisés, ça fait quand même un peu bizarre, et c’est assez rageant pour un honnête citoyen aussi innocent et prude que moi.

Mais ce n’est pas tout, la désactivation de ma page personnelle a désactivé toutes mes pages facebook, celles sur DSK avec plus de 60.000 membres en tout, et surtout celle qui me tenait le plus à cœur, la page de ThomasThink.com avec ses presque 4000 membres que j’aimais tous (je connais le prénom de chaque personne et je suis capable de les réciter dans l’ordre alphabétique).
Autrement dit, c’est quand même un peu un coup dur.

Il n’y a plus de page facebook de ThomasThink.com.
C’est triste car c’était quand même le moyen le plus important que j’avais pour communiquer avec vous, je ne vais pas en refaire une car je n’ai vraiment pas envie de tout recommencer à zéro.
Comme vous le savez peut-être, je vais partir de longs mois à travers la Russie et plein d’autres pays à la recherche de nouvelles races de pokémon, si vous voulez me suivre je vous invite à lire les lignes qui suivent.

Je me suis refait un compte privé mais quand même public où je vous partagerai quelques moments marrants en temps réel et où je vous préviendrai de nouveaux articles sur le blog, vous pouvez cliquer sur l’image pour m’ajouter ou vous abonner ou faire un peu ce que vous voulez, c’est open bar.

(Sur la photo je souri mais à l’intérieur je pleure 🙁 )

Comme il y a pas mal de dédicaces avec vos noms à travers les différents Thinks du blog, je vais tâcher de vous retrouver directement, comme ça vous pourrez soit m’ajouter, soit vous abonner, soit être tétanisé et ne rien faire.
Évidemment je ne retrouverai jamais tout le monde, probablement 5%, il y en a plein d’entre vous dont les prénoms combinés aux noms existent en 10 exemplaires sur Facebook, donc je vous laisse venir à moi si vous voulez continuer ce petit bonhomme de chemin ensemble…
Ah, et je lance un appel à certains lecteurs que j’avais déjà en ami sur mon compte privé et que je n’arrive pas à retrouver, notamment toi Mika, tu sais le fan de Castlevania, t’es aussi bien planqué que Dracula dans son château ou quoi ?!

Voilà, je suis quand même bien dégouté mais je me dis qu’il y a pire dans la vie, comme marcher sur un Lego.

Une réflexion au sujet de « Mark Zuckerberg m’a cassé. »

  1. Et moi qui ne te découvre que maintenant! (Et maintenant… que vais-je faire? De tout ce temps? Que sera ma vie?! Je m’égare)
    Peut-on s’enjailler gaiement sur les réseaux sociaux ou le définitif d’avril est toujours définitif?
    Bon voyage 😉

    Michelle (une nouvelle lectrice convaincue)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *