J’ai acheté un éléphant à ma grand-mère: récit en images d’un incroyable road-trip en Thaïlande… (juin 2014)

il-revient

I’m back.
Non, je vous rassure, vous n’êtes ni en train de rêver, ni sous l’emprise de substances hallucinatoires de type méthamphétamine bleue, c’est bien le retour du mec le moins productif de la Terre.
Des rumeurs parlent même du mec le moins productif de toute la galaxie.
Des moines prophètes (portant de longues capes avec capuches cachant leur visage, vivant dans des temples incas avec de la brume et de la musique de fond glauque dans chaque pièce) ont carrément parlé du mec le moins productif de toute la voie lactée, mais ça allait trop loin, personne ne les a crus alors ils se sont fait brûler.

Je reconnais qu’avec pas moins d’un article minimum (et maximum) par an sur le blog, je casse pas trois pattes à un mille-pattes, mais bon, j’ai de nouvelles passions qui me prennent pas mal de temps, comme le repos.

repos-en-thailande

(Et puis j’ai toujours adoré les mille-pattes alors je vois pas pourquoi je devrais leur faire du mal.)

chenille


Think n°81: Le Road-Trip en Thaïlande.
Jouons ensemble! Jean-Pierre Foucault se cache dans cet article, sauras-tu le trouver? Bonne chance!

En fait, si je suis de retour, c’est pas pour vous jouer un mauvais tour, c’est pour vous parler d’un truc que j’ai fait en juin dernier.
Un truc cool de chez cool, une traversée de toute la Thaïlande, sac à dos sur le dos, avec l’aide de tous les moyens de transport mis à disposition sur place: bus, gros bateaux, petits bateaux, vélos, pieds, gros éléphants, petits éléphants, avions certifiés comme n’appartenant pas à la Malaysia Airlines, tuk-tuks, 4X4, téléportation, soucoupes volantes, trains ect.
La soucoupe volante c’est des conneries.

Une grande aventure,  vous allez voir.

Une grande aventure, vous allez voir.

Comme pour le road-trip en Amérique du nord il y a quelques temps, je me suis dit que j’allais à nouveau vous faire voyager un peu avec moi, alors accrochez vos ceintures immédiatement, on décolle à la prochaine ligne.

Pour se rendre en Thaïlande, plusieurs moyens s’offraient à nous, après mûres réflexions, nous avons finalement écarté l’hypothèse de la limousine pour partir en avion.

jack-de-lost

Départ le 1er juin 2014.

ecran-dans-avion

Alors, pour ce qui est du voyage en avion, on ne va pas perdre de temps (j’ai pas que ça à foutre non plus), je vais tout de suite mettre un terme à la question que tout le monde se pose: NON, nous ne nous sommes pas pris un missile en pleine gueule (ça devait être jour férié en Russie), l’avion n’a pas été pulvérisé et aucun crash, même mineur, ne fut à déplorer, en tout cas moi j’ai rien remarqué (mais c’est vrai qu’à un moment je dormais).
Voilà, comme ça on peut se concentrer sur le vrai sujet.

missile-mario-kart

Je rajouterai juste que vous n’êtes quand même pas ultra perspicace dans la vie, car dès la lecture des premières lignes de cet article, vous auriez pu vous douter que j’étais encore vivant, tout le monde sait qu’il n’y a pas encore internet au paradis, même si cela ne saurait tarder, j’ai lu un article là dessus.
Nous mettrons ça sur le compte de la fatigue, je ne suis pas là pour vous juger 😉

De toute façon, l’avion ne pouvait pas se crasher car j’avais déjà acheté mes billets pour voir Indochine au Stade de France à la fin du mois de juin, lors de mon retour, donc ça ne pouvait pas le faire, pour mourir dans un crash d’avion, faut avoir rien de prévu après.

Arrivée à Bangkok

Arrivée à Bangkok

Le temple Wat Arun

Le temple Wat Arun

Le Grand Palais

Le Grand Palais

Nous sommes arrivés à Bangkok, ville sous exta’ qui ne dort jamais, magnifiquement chaotique, un univers parallèle, mais à la limite du perpendiculaire.
Alors que nous nous baladions sur Khao San Road, nous avons croisé la route d’un stand de nourriture proposant des insectes et autres amphibiens grillés.

grenouille

J’ai tout goûté, et je suis scandalisé.
Les gens qui disent que les sauterelles grillées ont le goût de cacahuète racontent n’importe quoi, ça a le goût de paille mouillée moisie, et le moelleux à l’intérieur des vers, personne ne m’en avait parlé, comme par hasard, tous des salauds, j’aurai leur peau.
À bas les traîtres », comme dirait Saddam Hussein avant sa pendaison.

saddam

Après, c’est peut-être comme pour certaines viandes, si les animaux sont stressés à leur mort, la viande est moins bonne, bah les sauterelles que j’ai goûté devaient être sacrément stressées avant de partir à l’abattoir alors, quelqu’un a dû les prévenir qu’en fait, on leur avait dit des conneries et qu’elles n’allaient pas tout à fait à Disneyland comme prévu, sinon j’vois pas.

Le « coup de Disneyland » est une technique réellement utilisée lors du transit des sauterelles de leur lieu d’élevage à l’abattoir, dans le but qu’elle reste détendue jusqu’à leur dernier battement de cœur, et qu’ainsi leur chair reste tendre.
Dans les années 2010, certains éleveurs ont décidé de remplacer Disneyland par Europa Park, après que certaines sauterelles aient déclarées avoir peur du personnage de Jiminy Cricket.

Source: ThinkPédia

jiminy-cricket-disneyland

photo-bangkok-1-p photo-bangkok-2-p photo-bangkok-3-p

Après quelques jours à Bangkok, on s’en est allé dans la cambrousse, à Thong Pha Phum notamment, au nord de Kanchanaburi, où nous avons croisé la route des éléphants.
J’ai eu la chance de pratiquer le plongeon d’éléphant, une pratique encore peu connue mais qui se démocratisera dans les années à venir, soyez-en sûr.

En balade à Thong Pha Phum

En balade à Thong Pha Phum

balade-en-elephant-thailande

douche-trompe-elephant

photo-elephant-1-p photo-elephant-2-p photo-elephant-3-p

plongeon-elephant

Ça peut paraître dangereux, les éléphants sont de grosses bêbêtes avec de grosses tromtrompes, mais je n’ai pas eu de craintes particulières.
De toute façon, l’éléphant ne pouvait pas me piétiner car j’avais déjà acheté mes billets pour voir Indochine au Stade de France à la fin du mois de juin, lors de mon retour, donc ça ne pouvait pas le faire, pour mourir piétiner par un éléphant, faut avoir rien de prévu après.

Ensuite, on a bougé dans un endroit qui ressemblait tellement au paradis que j’ai commencé à avoir des doutes.
Oui j’ai douté, c’était vraiment trop beau pour être vrai, et si les pro-russes nous avaient vraiment défoncé la gueule avec leur missile de m**** ?

avion-carapace-rouge

J ‘étais désemparé, alors j’ai regardé mon téléphone, il y avait de l’internet.
J’ai compris à ce moment que tout était réel.

chute-erawan

chute-erawan-2

chute-erawan-3

Un jour après, dans le bus menant de Kanchanaburi à Ayutthaya, j’ai pris en photo une gamine de marque Thaïlandaise.

petite-fille-thailandaise

Je trouve que les gamins de Thaïlande sont super beaux par rapport aux gamins d’autres pays.
Les yeux, le teint de peau, la couleur des cheveux ect.
Si un jour je devais adopter ou kidnapper un enfant (personnellement je trouve que les démarches pour adopter sont compliquées), j’aimerais qu’il soit thaïlandais.
Les gens m’arrêteraient dans la rue pour me demander quelle race c’est, tout en me répétant sans discontinuer à quel point mon enfant est mignon, je serai super fier, avec ce sentiment enivrant de valorisation de ma personne.

Le plus chaud c’est de les chopper maintenant, parce qu’ils courent vite.

À Ayutthaya et quelques jours plus tard à Sukhothai, on a visité des vieux temples en ruines.

temple-en-ruine-thailande

Je recommande, c’est super beau.
Des chauves-souris ont élu domicile à l’intérieur de ces vieux édifices, c’est marrant mais ça sent bizarre.
Aucunes traces de Batman cependant, mais je m’en foutais un peu, j’ai toujours préféré Superman.

temple-en-ruine-thailande-2

temple-en-ruine-et-racine-thailande

photo-temple-1-p photo-temple-2-p photo-temple-3-p

Ensuite, on a continué notre route vers le nord pour s’arrêter à Chiang Mai.
Là bas, j’ai assisté à un lâcher de moines.

le-lacher-de-moines-thailande

Au début j’ai cru que c’était comme le truc de la féria là, avec les taureaux qui dévalent la route et il faut courir pour les éviter, alors j’ai commencé à tracer en gueulant, un sentiment d’adrénaline commençait à envahir mon corps, mais je me suis vite aperçu qu’ils n’en avaient rien à foutre de moi.

C’était pas comme le truc de la féria.

De toute façon, je n’aurai pas pu mourir encorné par un moine, parce que pour mourir encorné par un moine, il ne faut pas avoir de billet pour Indochine au Stade de France.

Indochine au Stade de France, c’est un peu la clé pour rester en vie en fait, je m’en suis vite rendu compte lors de ce périple en Thaïlande.
Quand j’y pense, ils ont été un peu cons les soldats de la première et de la seconde guerre mondiale, ils auraient dû prendre un billet pour Indochine au Stade de France et ils ne seraient pas morts, ni dans les tranchées, ni à la bataille.
Pareil pour les gens du Titanic, un petit tour sur le site de Fnac Spectacles et ils évitaient les glaçons.

IMG Jack regrette de ne pas avoir acheter de place pour Indochine...

« Je reste de glace froid comme un tank, je n’ai peur de rien, de loin, mais je tremble » Indochine – Black City Parade

photo-chiang-mai-1-p photo-chiang-mai-2-p photo-chiang-mai-3-p

Ensuite j’ai déniché un marécage vert fluo, j’ai trouvé ça intriguant alors j’ai plongé mon bras dedans pour voir si c’était profond.
Après coup, j’ai commencé à avoir un peu mal au bras et j’ai été légèrement surpris de son changement d’apparence, mais je ne me suis pas inquiété outre mesure.

marecage-fluo

bras-decompose

De toute façon, je ne pouvais pas mourir car j’avais déjà acheter des places pour… TA GUEULE.

J’ai aussi découvert une vache bizarre, j’imagine qu’elle est la résultat d’une soirée trop arrosée entre un dromadaire et une vache.
Une dromavache, en somme.

une-vache-dromadaire

Après le nord, on est redescendu pour aller tout au sud.
À Railay, dans la province de Krabi, j’ai rencontré des singes avec lesquels j’ai eu certaines discussions assez enrichissantes il faut bien l’avouer.
J’ai enfin trouvé des gens à mon écoute, je me suis donc pas mal livré.

discussion-avec-singes-thailande

Après des heures de débats enflammés, j’ai quitté mes potes, j’ai apprécié ces échanges et j’en suis sorti grandi.

1up-mario

sud-de-la-thailande-belle-plage

 

photo-sud-1-p photo-sud-2-p photo-sud-3-p
photo-sud-JP-p photo-sud-6-p

On a également visité des îles à tendance paradisiaques comme Koh Tao et Koh Phi Phi.
Pas de photos de Koh Tao, car c’était après que mon appareil photo qui va dans l’eau prenne l’eau (et décède).
Pas trop de photos de Koh Phi Phi, car Koh Phi Phi, c’est comme Vegas: tout ce qui s’y passe y reste.

Après le sud, on est remonté à Bangkok en train.

z-train4

Lors du dernier jour sur le sol Thailandais, nous sommes allés dans un parc municipal habité par d’étranges créatures, des bébés Godzilla, je l’ai ai trouvé un petit peu moins à l’écoute que les singes, je n’ai pas vraiment pu me livrer.

varan-lezard-a-bangkok

Le dernier jour, j’ai aussi acheté un cadeau pour l’anniversaire de ma grand-mère, un éléphant.

L'éléphant de ma grand-mère, un investissement sur le long terme?

L’éléphant de ma grand-mère, un investissement sur le long terme?

Il m’a coûté l’équivalent de 154,8 salaires thaïlandais mais c’était pour la bonne cause: d’une, il était trop beau, et de deux, ma grand-mère le méritait bien.

L’éléphant de ma grand-mère.

Vraiment trop beau…
Trop beau…
Beau…

J’aime ma grand-mère, je serai toujours là pour elle et j’espère qu’elle le sait.
Aussi, en gage de cette profonde complicité, je me dis que ça serait bien que je puisse récupérer l’éléphant lors de l’héritage, je trouve que la symbolique serait forte, je suis très sensible à la symbolique des choses.
Oui, je ne rigole pas avec la symbolique, surtout quand ça touche aux liens sacrés qui unissent la famille.
Je vais bientôt avoir mon appart’ et ça rendrait trop bien dans le salon quoi.

Je récupère les clés en septembre alors, dans le doute (canicule au mois d’août, grippe aviaire LE RETOUR, dispute qui dégénère entre un petit-fils et sa grand-mère…), j’ai mis un papier sur l’éléphant pour éviter tout type de malentendu.

Je t’aime grand-mère.

Faut attendre maintenant.

Faut attendre maintenant.

Après cet achat, on a pris l’avion pour revenir en France, ça devait être encore férié en Russie (décidément) car notre avion est arrivé à destination.

Bref, pour résumé, je dirais qu’Indochine au Stade de France, c’était vraiment bien.

indochine-au-stade-de-france

FIN
N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires (important pour moi) et dernière chose, vous pouvez me rejoindre sur ma page facebook pour être au courant de mes prochaines expéditions, vous y serez très bien accueilli, personne ne vous jugera.

dedicaces

20 réflexions au sujet de « J’ai acheté un éléphant à ma grand-mère: récit en images d’un incroyable road-trip en Thaïlande… (juin 2014) »

  1. Je te déteste! J’ai trop envie d’aller en Thaïlande maintenant (et d’offrir un éléphant à ma grand-mère). PS: je suis fan de la tienne

  2. C’est du lourd ce Think! Content que tu sois de retour Thomas, évite juste de nous faire attendre encore 1 an avant le prochain…^^

  3. Vraiment bien ce think comme toujours ^^. ça fait vraiment plaisir d’avoir des news de toi ça m’avait manqué ! J’espère qu’on aura la chance que tu deviennes plus régulier ! 🙂

  4. Perso’, je trouve Batman vachement plus classe que Superman, tu me déçois ! Les blagues qui font polémiques sont au top, c’est magique comme Jiminy Cricket.
    À dans un an !

  5. Merci pour vos commentaires 😉
    Et désolé Pistouille, mais bon c’était le l’effet recherché alors ton commentaire me fait quand même plaisir…
    @Nanananana Batman sans ses objets il est rien !

  6. Je découvre ton blog, j’y ai passé un bon petit moment et c’est vraiment sympa, très bien écrit et drôle, bonne continuation !

  7. Merci pour ce nouveau think! Ton retour me comble de joie!
    ( Par contre quand est-ce que tu changes de bannière??? Elle est super moche celle la, ça va pas avec ton blog.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *